Martin McGuinness, du «seigneur de guerre» à l’artisan de la paix

Martin McGuinness est décédé.

L’ex-homme fort de l’IRA et ancien vice-Premier ministre d’Irlande du Nord, qui a été l’un des plus fervents partisans d’une solution pacifique, est mort ce mardi. Il avait 66 ans.

Ange ou démon ? Meurtrier sans états d’âme ou homme de paix providentiel ? L’éventail des réactions à la mort de Martin McGuinness illustre la trajectoire extraordinaire de ce gamin de Derry, en Irlande du Nord. Plongé à un âge tendre dans le maelström politique de cette région rude et complexe, Martin McGuinness aura été tout à la fois l’un des hommes forts de l’Armée républicaine irlandaise (IRA) et l’un des artisans essentiels de la paix. «Il n’a jamais changé, sa détermination est toujours restée la même. Simplement, il a un jour transféré cette détermination au service de la paix», a souligné l’ancien Premier ministre Tony Blair, avec lequel il a âprement négocié l’accord de paix finalement signé le 10 avril 1998.

Martin McGuinness est mort dans la nuit de lundi à mardi dans un hôpital de Derry, où il était né il y a soixante-six ans. Il avait démissionné en janvier de son poste de vice-Premier ministre du gouvernement semi-autonome d’Irlande du Nord et annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections.

https://www.rte.ie/news/2017/0321/861287-martin-mcguinness-death/

L’IDBE tenait à lui rendre hommage.

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site réalisé par Agence web PDS