Discours d’Erwan Fouéré

Discours d’Erwan Fouéré

Cérémonie de l’Institut Culturel de Bretagne,

St. Quay Portrieux.

Remise des colliers de l’Hermine et des médailles.

( Samedi, 16 Septembre, 2017 )

Monsieur le Maire,

Monsieur le Député,

Monsieur le Président de l’Institut Culturel de Bretagne,

Madame la Vice Présidente du Conseil Régional,

Mesdames et Messieurs,

Mes Chers Amis,

C’est un grand honneur d’être parmi vous aujourd’hui pour cette cérémonie de remise du Collier de l’Hermine et de la Médaille de l’Institut Culturel de Bretagne.

Au nom de l’Institut de Documentation Bretonne et Européenne ( IDBE ), je tiens d’emblée à remercier L’Institut Culturel de Bretagne, son Président, Patrick Malrieu, ainsi que ses membres, de nous avoir décerné la médaille de l’Institut Culturel de Bretagne en reconnaissance du travail effectué par l’IDBE, et en particulier sa bibliothèque numérique.

Cette cérémonie aujourd’hui marque une autre année importante dans la vie de l’Institut Culturel de Bretagne. C’est une occasion parmi tant d’autres de rappeler l’histoire d’efforts énormes et de persévérance de tant de personnalités venues de tous les horizons et des quatre coins de la Bretagne pour préserver et promouvoir la culture et l’identité bretonne.

Ces efforts se sont développés tout au long du siècle passé, en commençant par le projet de création d’un Institut National de Bretagne en 1911, qui eut comme premier président, ce dont je suis très fièr, mon grand oncle, Charles Le Goffic.

Aujourd’hui, à un moment ou les valeurs de base de notre société qui ont inspiré le projet d’intégration européenne sont menacé, ces efforts de préserver et promouvoir la culture et l’identité bretonne ainsi que celles des autres nations sans états en Europe, restent plus que jamais essentiels. Comme l’a rappelé Monsieur Malrieu lui même tout à l’heure ainsi que lors de la cérémonie de remise de la médaille à l’ancien Premier Ministre Écossais Alex Salmond, il suffit de regarder notre réalité quotidienne ou “nous n’arrivons pas à obtenir la simple application du droit européen et des conventions internationales : le droit à notre réunification administrative, et l’application de la charte européenne pour les langues minoritaires.”

Cette situation me rappelle d’ailleurs que pendant mon travail comme représentant de l’Union Européenne, notamment dans les Balkans, en Slovenie avant que ce pays devient membre de l’UE en 2004, et plus récemment en Macédoine, pays candidat, on me posait souvent cette question : “ Monsieur l’Ambassadeur, êtes vous sur que dans vos propres pays de l’UE, le respect des droits des minorités, notamment les droits linguistiques, qui est une condition établie par l’UE pour notre adhésion, est bien établie ?”

J’avoue que j’avais du mal à trouver une réponse diplomatique à cette question sans créer des problèmes avec l’Ambassadeur de France souvent présent dans la salle… Il faut continuer à espérer que le gouvernement français dans un jour proche rectifiera cette erreur historique, et procédera à la ratification de la Charte.

C’est en 1998 que mon père, Yann Fouéré, “le vieux Lion”, ainsi que le dénommait ses amis du mouvement breton – l’EMSAV, créa l’IDBE, Institut de Documentation Bretonne et Européenne. En 2018 donc, nous fêterons nos 20 ans d’existence.

Le but était et reste celui de conserver précieusement livres, documents et archives dédiés à la Bretagne, aux autres minorités nationales en Europe, et aux principes du fédéralisme européen. Contrairement à l’Écosse ou au Pays de Galles, la Bretagne n’a pas de Bibliothèque Nationale. Il y a certes des bibliothèques publiques ou privées mais elles sont dispersées sans ordre chez les uns et les autres, souvent sans accès aux chercheurs ou au grand public.

Le rôle de la bibliothèque numérique de l’IDBE n’ai pas de rassembler tout dans un lieu, mais de faire en sorte que tous les documents et archives soient numérisés, partagés, mis à disposition, vivantes; donc que notre patrimoine ne se perde pas, et ne s’oublie pas.

A cet égard je tiens à remercier tous ceux qui ont déjà prêté des livres, des documents et archives que nous avons numérisés et qui sont maintenant accessibles sur internet.

Depuis la date de mise en ligne en 2015, nous avons plus de 4000 documents rassemblés sur le site, avec le plus ancien document remontant à 1624. Aujourd’hui, dans nos locaux rue de la Madeleine, Guingamp, nous continuons à recueillir, rassembler et conserver de nouveau documents. Vous êtes tous le bienvenus pour voir ce travail effectué avec beaucoup de passion et d’amour pour la cause de la culture et l’identité bretonne et européenne.

Cette médaille est donc pour nous un encouragement à poursuivre et a intensifier notre modeste travail d’intérêt national au service de tous les bretons et les autres minorités nationales en Europe. C’est aussi une reconnaissance de la vision de tous ceux qui ont lutté et qui continue à lutter pour la préservation de notre identité et le rôle primordial des communautés régionales dans une Europe intégrée, une Europe à l’échelle humaine.

Je vous remercie.

Erwan Fouéré

Laisser un commentaire

Kamellia e pep liorzh e Breizh

« Kamellia e pep liorzh e Breizh » est le titre du dernier ouvrage édité par l’IDBE. Ouvrage réalisé collectivement par une partie de l’équipe de l’IDBE. 

Nous avons voulu publier un ouvrage qui sorte des sentiers battus et faire se rencontrer 2 mondes: celui de la culture Bretonne et celui de la culture des fleurs. Cet ouvrage est entièrement en breton (avec tout de même un lexique très complet à la fin) richement illustré. Il s’appelle « Kamellia e pep liorzh e Breizh » (Des camellias dans chaque jardin en Bretagne). L’histoire de la plante camellia est étroitement liée à celle de la Bretagne, c’est ce que vous découvrirez dans ce livre. De même c’est en Bretagne que se trouve les plus grands obtenteurs. Un livre à posséder dans toutes les bibliothèques. 12.50€ au lieu de 16€ (prix public) envoyez votre commande sur papier libre à l’adresse suivante: IDBE, 16, rue de la Madeleine 22200 Guingamp accompagnée d’un chèque à l’ordre de l’IDBE ou RDV sur: http://idbe-bzh.org

Laisser un commentaire

Le festival de la Saint-Loup 2017

Le festival de la danse bretonne de la Saint-Loup, Guingamp a eu lieu du mardi 15 août au dimanche 20 août. Le défilé de 17 groupes dans les rues de Guingamp à 14h00 a attiré beaucoup de monde. 2 banderoles, pour la réunification de la Bretagne étaient présentes en tête de cortège. Une rafale d’applaudissements s’est déclenché sur leur passage, d’autant plus que le tout nouveau député de la circonscription, Mr Yannick Kerlogot a pris part à cedéfilé. Nous ne pouvons que saluer son engagement.

Certains spectateurs nous ont interrogés sur l’utilité de la réunification…l’histoire de la Bretagne est vraiment méconnue de la population…..et l’amputation du 5ème département breton encore plus… La réunification est un souhait démocratique et apporterait des avantages administratifs. Suite à sept sondages, on trouve en moyenne 69 % des habitants de la Loire-Atlantique souhaitant appartenir à la Bretagne et 66 % dans les autres départements bretons.

Nous vous invitons donc à vous rendre sur le site de Bretagne Réunie pour en apprendre un peu plus.

A noter la Breizh Manif de Nantes le 30 septembre…..http://www.bretagnereunie.bzh/partition-histoire/

De nombreux comptes-rendus du festival de la Saint-Loup 2017 sont parus dans la presse quotidienne et locale, mais hélas pas une seule fois n’est apparues une photo des banderoles, ni même une seule alusion………Kalz labour zo…………

 

Laisser un commentaire

COMMÉMORATION 2017 DE LA BATAILLE DE SAINT AUBIN DU CORMIER

Cette année 2017, la commémoration de la bataille de Saint-Aubin du Cormier a eu lieu le dimanche 30 juillet, à 15 h, sur la pelouse du Mémorial aux Bretons, route de Sens de Bretagne en sortie de Saint-Aubin du Cormier.

C’est dans un esprit mémoriel et fraternel que les trois associations bretonnes, Koun Breizh-Souvenir Breton 845, Identité Bretonne (présidée par Ronan Badouel absent ce jour) et MAB, Musée Archipel Breton, nous ont invités à venir participer à la commémoration comme tous les ans, le souvenir de la bataille du 28 juillet 1488 de Saint-Aubin du Cormier, et unir nos cœurs pour entretenir la flamme et relever ensemble l’étendard Breton tombé là il y a 529 ans.

Notons la présence cette année de la chanteuse Clarisse Lavanant, qui prêtera sa belle voix à cette commémoration. (voir le site).

La journée s’est déroulée sous un temps clément, une soixantaine de personnes était présente, l’ambiance fut conviviale et chaleureuse. Le succès de la journée doit beaucoup à la présence de Klaris Lavanant, son charisme et sa voix cristalline….

Laisser un commentaire

De nombreux nouveaux livres en vente

De nombreux nouveaux livres sont en vente dès à présent dans la boutique de l’IDBE:  http://idbe-bzh.org.

Ces ouvrages portent principalement sur l’histoire de Bretagne et la période maudite de la seconde guerre mondiale. Période qui cristallise encore tellement de crispations, de haine et d’interrogations.

Pour se faire une opinion, nous devons lire toutes les productions des historiens ou assimilés.

Certains ont beaucoup travaillé et consulté consciencieusement les archive, d’autres se sont contentés de les survoler.

Vous trouverez donc sur ce site tout ce qui vous faut pour commencer ou consolider vos connaissance du sujet.

Parmi les nouveautés, de très nombreux numéros de la célèbre revue « ArMen » sont à votre disposition pour 3€ le numéro frais de port compris.

Et pour terminer, 33 volumes de la collection Famot « Les grandes civilisations disparues »bien sûr cette collection ne concerne pas directement la Bretagne mais offre un éclairage sur la grandeur d’un monde antérieur au roman national français qui ne sait que nous conter le mensonge de ses « lumières » bien ternes hélas.

En conclusion, consultez sans modération notre boutique, de nombreux ouvrages vous attendent à des prix défiant toute concurrence!

 

Laisser un commentaire

Noms de lieux Bretons du Pays Nantais

Noms de lieux Bretons en Pays Nantais

La pratique de la langue bretonne est plus volontiers associée à l’ouest de la Bretagne. Or les populations bretonnantes qui ont vécu en Pays nantais y ont laissé une empreinte tangible sous la forme de noms de lieux nombreux et variés.
Les toponymes  bretons présentent un intérêt majeur. Ils sont d’abord, à n’en pas douter, la manifestation la plus reconnaissable de la spécificité linguistique de la Bretagne.

Combien de toponymes   bretons y a-t-il en Pays nantais ?
Quand et où le breton a-t-il été parlé ?
Quelle a été l’ampleur de sa pratique ?
Quand a-t-elle cessé ?
Que décrivent ces toponymes ?
De quels éléments sont-ils formés ?
Peuvent-ils nous renseigner sur la nature du breton autrefois parlé dans ce territoire ?

Voici des questions essentielles, parmi tant d’autres, auxquelles cet ouvrage répond par l’étude documentée d’un corpus de 4100 noms bretons de lieux du pays nantais. .

Bertrand Luçon est nantais. Linguiste de formation, il est aussi musicien et passionné de culture bretonne.

A commander de toute urgence auprès de Yoran Embanner : http://www.yoran-embanner.com

Broché
17x24cm
512 pages
Cartes
ISBN 978-2-916579-95-5

25€

Maquette de couverture Jean-Eric Balnoas    http:/balnoas.blogspot.fr
Cartes par Mikael Bodlore-Penlaez

Laisser un commentaire

Yves et Marie-Anne 1906 – 1919

Ce fut un long travail et seule la valeur sentimentale qu’un de nos généreux contributeur y attachait lui a permis de surmonter le côté fastidieux de l’exercice .
Au final, il est indéniable que cette correspondance par cartes postales de sa famille
et de leurs amis pendant la période militaire de son grand-père puis pendant la
grande guerre était la chronique d’un village breton au début du siècle
dernier et pouvait avoir un petit intérêt documentaire.
Il lui a semblé que ce document pouvait être dans la philosophie de notre Institut et il a eu tout à fait raison, car notre comité de rédaction est tombé sous le charme de cette « petite histoire ordinaire de Yves et Marie-Anne », histoire qui nous mène de Trégourez à Roudoualec sans oublier le petit crochet par les USA.
Dans la rubrique « histoire locale » ou par le lien suivant : http://bibliotheque.idbe-bzh.org/document.php?id=yves-et-marie-anne-1906-1919-10924&l=fr venez découvrir cette balade à travers l’image quand on prenait le temps de choisir, d’écrire et d’envoyer des cartes postales.

Une page correspond à un carte recto verso et sa transcription dactylographiée pour
la rendre lisible.

Merci à ce contributeur, qui lui aussi a pris le temps de nous écrire grâce au lien suivant : http://bibliotheque.idbe-bzh.org/contactez_nous.php?l=fr pour nous emmener par la main en promenade au travers de l’histoire épistolaire d’Yves et Marie-Anne.

Laisser un commentaire

Nevezinti vad, bonne nouvelle !

Nous avions évoqué lors de la dernière assemblée générale de l’association Mignoned Feiz ha Breizh*, l’urgence de sauver la statue de Saint-Goustan au port du même nom à Auray. Ce quartier est donc placé sous la protection de St-Goustan, patron des marins et des pêcheurs, or la statue de ce Saint était dans un état de dégradation accentuée.

Celle-ci appartient à des propriétaires privés qui ne semblaient pas pressés de s’occuper de St Goustan.

Nous nous sommes donc adressés à la mairie et oh! miracle après plusieurs relances et différentes tentatives de joindre les propriétaires:, nous avons été entendus. Ceci constitue donc un Nevezinti vad, une très bonne nouvelle !

Aujourd’hui, Saint-Goustan revient de l’atelier Coreum et a retrouvé toute sa splendeur.

Cette « affaire » est donc classée,  J’espère que vous aurez l’occasion d’aller l’admirer, elle se trouve dans la rue Saint-René au port de Saint-Goustan 56 Auray.

Si au hasard de vos déplacements, vous avez l’occasion de constater la dégradation d’une statue, n’hésitez pas à contacter notre association, nous ferons notre possible pour intervenir auprès des autorités compétentes.

*L’Association Mignoned Feiz ha Breizh a le même siège social que l’IDBE et est dirigée par les mêmes instances, c’est pour cela que nous relayons leurs informations.

Laisser un commentaire

Heures d’ouverture de l’IDBE – Eté 2017

L’IDBE sera ouvert tout l’été du lundi au vendredi : heures: 10h00 à 18h00 et le samedi sur rendez-vous. Il est cependant fortement recommandé de téléphoner auparavant si vous désirez consulter des documents ou des ouvrages.

Nous vous rappelons que 15000 livres de toutes sortes sont à votre disposition (à consulter sur place), mais aussi une nombreuse littérature grise et archives concernant la Bretagne et les minorités européennes.

Nous n’avons plus à vous rappeler que plus de 3500 documents sont consultables et téléchargeables sur le site de la bibliothèque numérique de l’IDBE http://bibliotheque.idbe-bzh.org

Téléphones: 09 81 73 00 40 (aux heures d’ouverture) ou 06 81 87 54 63

 

Laisser un commentaire

La culture du soja en Bretagne

Voici un article en langue bretonne sur la culture du Soja:

Ar soja , tu gwan al labour-douar askorik

Abaoe tregont bloaz e vez degaset e Breizh soja o tont eus Amerika , Hanter-Noz pe Su, dre porzhioù-mor Ar Mouster ( St Nazer) An Oriant pe Brest. Al Lodenn vrasañ eus ar soja a vez implijet gant ar stalioù boued loened evit magañ ar yer, moc’h pe saout , kemesket gant edajoù eus ar vro peurvuiañ, proteinoù e-leizh gantañ hag ivez un amindrenkenn: al lizin ennañ . N’eus ket tu d’ober heptañ abalamour d’an doare a-vremañ da sevel loened. Tu zo lavarout e vezer e dalc’h diouzh ar marc’hadoù soja etrevroadel.

Kregiñ a ra an traou e 1993 pa voe sinet un emglev etre ar Stadoù Unanet hag an Europa o c’hronnañ gorreadoù douar gouestlet da blantennoù eouluzennek ( ar soja en o touez ) Koulskoude eo dedennus seurt plant dre ma vez sachet gante azot an aer , kement-se nebeutoc’h da drempañ gant temz-azot. Aet gant an doare askorik da genderc’hañ loened e vezer rediet da enporzhiañ muioc’h- mui a soja eus America an Hanter-Noz ha da c’houde eus Brazil ,Arc’hantina pe Paraguay .

Porzhioù-mor St Nazer ( Mouster) an Oriant pe Brest a zo gouestlet da zegemer ar soja -se . An deiz hirie eo 1/3 eus obererezh ar porzhioù-mañ hag a zo dalc’het gant an enporzhiañ soja pe torzhennoù all: 1 950 000 tonenn soja ha 900 000 tonenn greun eouluzennek all e 2010. Bremañ emañ Bro Sina o c’houlenn soja ivez: 60% eus ar marc’had etrevroadel a zo aet gante .. Diwar seurt goulenn eo bet lieskementet dre Pemp ar gorreadoù douar gouestlet d’ar soja , e Bro Vrazil dreist-holl . War an dro e vez distrujet kilometradoù-karrez er c’hoadeg Amazonia evit gellout respont d’an ezhomm. Al Lodenn vrasañ eus ar soja produet ( 80% ) a zo ivez kemmet ennañ e c’hlad hilel da lavarout eo soja OGM e galleg .

Mont gant doareoù nevez magañ al loened

Diwar goulenn ar pratikoù o nac’h muioc’h-mui ar produoù OGM, gant kevezerezh bro Sina (met ivez broioù all Asia), gant prizoù o vont war uhelaat ingal, e klasker diskoulmoù a-bep-seurt evit an dazont. Met skoilhoù liesseurt zo war an hent.

Skoilh ar PAC ( politique agricole commune) da gentañ ha ne kemer ket e kont kenderc’h ar plant eouluzennek (proteagineux): Muioc’h a skoazelloù arc’hant en ur ober ed eget o c’hounit piz, piz-plat pe fav-rom…proteinoù e-leizh gante ivez

Skoilh an dale tapet evit produiñ plant eouluzennek e Breizh : pe vefe piz, , piz-plat pe fav-rom . Emañ bremañ ar stalioù bras o fardañ boued-loened o studiañ , o arnodiñ evit ma talvefe ar boan hadañ seurt plantennoù , programmoù enklask gante skoazellet gant ar Feader. Dezho da gavout ar seurtadoù a glot gant douar Breizh, un askorad mat gante, un doare stuziañ war bloavezhioù ( ar pezh a zo kasaus da gas da benn gant piz pe fav ) ha da c’houde kaout ur rouedad menajerien o produiñ ingal evite. Ar pal a zo gante eo kaout danvez boued loened gant ur surentez e keñver an “OGM”, kaout war blas ul lodenn eus ar pezh a zo ezhomm evit fardañ torzhennoù evit magañ al loened…

Un diaezamant all a zo ivez gant plant eoulennek evel piz pe fav . Pa servij ingal ar soja evit fardañ boued evit ar yer pe ar moc’h pe ar saout eo disheñvel an traoù gant torzhennoù o tont eus piz pe fav. Evit ar saout dre vras eo aesoc’h an traoù rak tu zo fardañ torzhennoù diwar piz pe fav met ivez diwar geot-gall, melchon, foenn-gall, kolza.. Evit ar moc’h ez eus tu implij torzhennoù piz, fav ha kolza nemetken . Evit ar sevel-yer eo startoc’h an traoù peogwir eo ret kaout bouetaj proteinek da vat ha gant an doare a-vremañ da broduiñ prim ne c’heller nemet kemeskañ soja gant un nebeut torzhenn o tont eus plant eouluzennek evel piz pe fav: N’eus ket tu implijout plant eouluzennek all evit al loened-pluñv …

Talvez a ra ne c’heller ket, evit ar poent, en em zisober eus ar soja. Porzh an Oriant ( e lec’h vez manifestadegoù ingal a-enep d’an OGMoù) a zo o klask sevel ur silo goustlet d’ar soja hep OGM rak ne c’heller ket implij siloioù bep implijet gant soja all …

Ar soja hag e implij zo ur skouerenn,ur (fall)- arroudenn, eus mont en dro ekonomiezh ar bed: Mont da gerc’hat danvez tramor evit produiñ marc’had-mat . Tu zo da broduiñ gwelloc’h met ne vezer sur eo prest an dud da baeañ ar priz gwirion. Hirie e vez postet arc’hant gant embregerezhioù bras ar gounezvouederezh evit ma vefe produet amañ ul lodenn eus an torzhennoù hon eus ezhomm. Daoust hag eñ e vefer e dibenn ekonomiezh ar bedeladur? N’on ket sur eus-se! Ar pezh a zo suroc’h eo hon eus er vro ar barregezhioù da vont gant doareoù all kenderc’hañ , gant ne vezint ket hualet gant galloudoù kreizennet …

Françoise Le Barasec’h

 

Dister lodenn ar plant eouluzennek gounezet e Breizh evit ar poent, keñveriet gant ar maiz-greun pe ed-munut (sifroù 2014)

Goreadoù hadet

Kenderc’hadoù

Ed munut

300 000 hektar

1 800 000 tonenn

Maiz- greun

139000 hektar

715000 tonenn

kolza

39000 hektar

134 000 tonenn

piz

2216 hektar

6433 tonenn

fav-rom

1790 hektar

2600 tonenn

piz-plat

428 hektar

Lin eouluzennek

287 hektar

707 tonenn

 

Implijet e vez ar soja evit magañ loened da gentañ penn, ul lodenn vihan a vez implijet evit fardañ meuzioù-keginet, pe boued evit an dud.

Yer kig pe vioù

40,00%

Moc’h

28,00%

Saout Laezh pe kig

20,50%

Loened all

6,00%

Evit an dud

5,50%

 

 

Feader  : fond europeen agricole pour le developpement rural

 

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site réalisé par Agence web PDS