mouez kerne

MOUEZ KERNE – Echo de Cornouaille

10,00

200 exemplaires réimprimés par « Kelc’h Sevenadurel Kervarker »
1997 – 203 pages –
Couvertures bleues ou vertes selon l’ouvrage.
Bon état général.
Quelques couvertures légèrement tachées.

Description du produit

Scaër, Guiscriff et Gourin, le vrai pays des luttes, et des joyeux conteurs aux savantes disputes.

En 1929, le chanoine Pierre Martin, originaire de Kerlabour en Guiscriff, publiait un ouvrage bilingue français-breton, « Mouez-Kerne », l’Echo de la Cornouaille, rassemblant plusieurs courts textes, en prose et en vers, écrit dans le breton de Scaër-Guiscriff-Gourin. Parmi ceux-ci, la relation du pardon de Scaër de 1889 et un poème intitulé « Les deux coqs » , allusion au fait que le clocher de Scaër avait été vendu à Guiscriff en 1891-92. Ce livre connut un réel engouement dans la petite région, car il avait le mérite d’être écrit dans le breton cornouaillais aux influences vannetaises utilisé dans la région. Au fil des ans, ce livre était tombé dans l’oubli excepté de quelques érudits. De plus, n’ayant jamais été réédité, il était devenu introuvable et les exemplaires existant présentaient des signes de fatigue. Le groupe de recherches toponymique de la MJC, comprenant Youen Craff, Louis Penn et Louis Monfort, s’est intéressé à Mouez-Kerné. A partir d’un exemplaire trouvé par Yves Yaouanc, la MJC a fait des photocopies qui ont servi pour préparer l’enregistrement d’une émission sur Radio-Rivages. « Nous avons constaté qu’il serait très utile de le faire rééditer. Il nous a servi pour améliorer notre breton : nous avons retrouvé des termes que nous ne connaissions plus. Il peut aussi bien servir à des étudiants s’intéressant au breton de la région. Il donne aussi un aperçu de la vie de Scaër il y a 100 ans ».

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MOUEZ KERNE – Echo de Cornouaille”

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site réalisé par Agence web PDS