Nouveau commentaire et bientôt nouvel ouvrage en ligne

Ah, comme cela fait du bien de parcourir cet ouvrage !
 
Un même, unique phénomène si difficile à appréhender parait richement multiple selon la façon, la couleur, l’incidence de la lumière avec laquelle on tente de le cerner… Par exemple, le chapitre IX de mes “Chroniques Bretonnes” qui n’a pas l’humour léger et subtil de “Frontières” !
 
A greis kalon
 
Jakes*
*Ce commentaire au sujet de l’ouvrage de Colette Trublet “Frontières” nous vient de Jakez  Page. Très bientôt vous pourrez lire et/ou télécharger ses “Chroniques Bretonnes” sur le site de la bibliothèque numérique http://bibliotheque.oacom.fr.
Voici la présentation de Jakez à propos de son livre:

« Depuis bien longtemps, je pensais à faire un livre Bretagne tous azimuts, du concret quotidien aux légendes antiques et même mythologiques. J’ai voulu me plonger dans la vraie nature de notre vrai pays, de notre vraie Nation Bretonne, dans tout ce qui est obstinément ignoré par la République Française et ses instances tant scolaires que médiatiques, législatives et autres… »

J’ai pris la liberté d’errer dans son Histoire réelle, de citer des faits et des chiffres, des personnalités et des villes, de rapporter le pire et le meilleur y compris dans les persécutions, les contes et les légendes, toutes réalités matérielles et immatérielles, géographiques, spirituelles, historiques, concrètes, légendaires et autres… J’ai dans ma bibliothèque tellement d’ouvrages avec « BRETAGNE » dans le titre et qui ne montrent que des coiffes, des bateaux et des châteaux ou qui ne reproduisent que des « clichés », souvent dans le genre « cartes postales », même quelque fois polluées par la renommée du cocardier Théodore Botrel. Il me fallait faire autre chose.

Bref, obstiné comme un Breton que je suis, j’ai repris bien des feuillets de 4 pages que j’écrivais depuis une vingtaine d’années pour l’Amicale des Bretons de Suisse et pour sa revue BREIZH HELVETIA, je les ai mis en forme et je les ai complétés par les résultats de mes nombreuses recherches. C’est toute la nature de ce livre.

Brestois, Jakez est le benjamin d’une famille léonarde de douze enfants dont les parents étaient de nobles et savants paysans bretonnants…..

Commentaires fermés.

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site réalisé par Agence web PDS