Hommage à Katell

Katell a fait son entrée dans l’église de Rostrenen ce mercredi 3 avril, accompagnée de la voix si singulière de Jacques Brel. De nombreuses personnes avaient pris place pour lui rendre un dernier hommage. L’accent du plat pays (de son plat pays) a fait raisonner ce moment particulier.

la conteuse et poétesse aux mille couleurs nous a quittés. Son départ laisse un vide dans le cœur du Centre-Bretagne.

Katell a marqué nos vies de sa créativité, de sa fantaisie et de son talent. Elle était un rayon de soleil, toujours souriante, prête à partager ses histoires captivantes avec petits et grands. Ses contes, qu’ils soient extraordinaires ou simples comme des gouttes d’eau et des morceaux de laine, nous ont transportés dans des voyages magiques. Qui pourrait oublier son légendaire mouton à roulettes, nous guidant sur les traces de Pégase ?

Son univers était coloré, enchanté, à l’image de ses tenues multicolores et de ses grands foulards dans les cheveux. Katell était une artiste insaisissable. Née en Belgique, elle avait trouvé sa source d’inspiration et d’évasion en Centre-Bretagne, où elle s’était installée dans les années 60 après avoir épousé Glenmor, ce barde ami de Brel et de Ferré.

C’est ainsi que ses deux enfants Sterenn et Edern et deux ses amies l’ont décrite lors de vibrants discours.

Katell ar Skañv, de son vrai nom Catherine Duveillez, a rejoint le paradis des poètes et des insoumis.

L’IDBE salue sa mémoire avec le plus profond respect.

Commentaires fermés sur Hommage à Katell

Colette Trublet et la cité du livre de Bécherel

Fondatrice de l’Association Savenn Douar (= Le Tremplin), Colette Trublet en dépose la déclaration en Mai 1985 à Saint Brieuc. Les associés élaborent un projet dans le but de Vivre autrement en Bretagne en mettant en place des activités culturelles, économiques et professionnelles sur des bases de solidarité de fait entre des acteurs regroupés sur un même lieu et une autonomie des personnes et des biens. Les associés se mobilisent dans un esprit de créativité toujours en éveil. Le contexte de chômage, de violence dans les banlieues des grandes villes difficilement gérable et le temps perdu dans les divers déplacements de la vie moderne, sont à la base du souci des associés qui veulent prendre en charge leur destin et préparer l’avenir pour leurs enfants.

1986 : création de la SARL An Duchenn Hud avec une gérante/ Catherine Guérin qui ouvre un espace Crêperie – bar – snack – animations.

1989 : A Pâques organisation de la première fête du livre qui donne naissance à “Bécherel, Cité du Livre”®. Les associés ouvrent pour leur part trois librairies. (La Blaterie avec l’association Savenn Douar – Gwrizienn avec Yvonne Prêteseille et Erwan Guérin et Dazont avec Catherine Guérin).

L’ENTREPRISE CULTURELLE :

D’année en année la notoriété de « Bécherel, Cité du Livre » Créée par Colette Trublet et l’association Savenn Douar à Pâques 1989 se dément pas.

Site à consulter :www.becherel-autour-du-livre.com

Colette Trublet – AUTRICE

« Bécherel, Cité du Livre,  Une Entreprise Culturelle en Milieu Rural » – 2001 – Plaquette 30 Pages – Illustrations Véronique et Alain Aurégan. Atelier-Galerie « Suivre les Toiles » Bécherel. Editions « Bécherel, Cité du Livre »

«  En Avant les Bécassines »2002

Récit de l’implantation de Bécherel, Cité du Livre – 330 pages –

Editions COOP BReizh –

« La Démocratie, en Bretagne, vous salue bien » 2003

Plaquette 32 pages : Dialogues entre Ermine Gwenhadu et Marianne Lecoq

Editions « Bécherel,Cité du Livre »

« Dahud-Ahès » 2006 –

Étude psychanalytique du mythe de Dahud, princesse de la Ville d’Ys

Éditions Bécherel, Cité du Livre – épuisé –

« Bécherel, Cité du Livre, Une Entreprise Culturelle en Milieu Rural »2010 –

Essai – sur les conditions de la Mise en place de Bécherel, Cité du Livre – 145 Pages –

Illustrations Eric Kernin – Couverture et maquette Viviane Mosse.Editions Arcalis et Bécherel, Cité du Livre- Épuisé –

« Le journal intime de Dahud » 2014

Éditions Édilivre Papier et e-edition

www.edilivre.com

« Marie . A Juhel et les siens en Pays de Dinan-Bécherel » 2018 – éditions « Bécherel, Cité du Livre »

ouvrage en collaboration avec la famille déposé aux champs Libres à Rennes

« Européen Qui Es-Tu » 2019

Etude psychanalytique du « chant des séries », Barzaz Breizh – collectage d’un chant des 3-4ème par TH de la Villemarque – e-édition IDBE – en cours de modification 2024 –

« Lettre à Mon Père – Le Fardeau d’Amour» 2020- Editions « Les Crépuscules »

« Journal de bord » années – 2021- 2022 accessible en e-book sur le site de l’IDBE (Institut de documentation bretonne et européenne).

« Il faut imaginer Bécassine et Isidore heureux » Colette Trublet et Patrick Macquaire Editions l’Harmattan -2023 –

Autres ouvrages en vente àLibrairie du Donjon – 4 Place A.Jehanin – 35190 – BECHEREL  – 06 30 21 66 42 –

L’Institut de Documentation Bretonne et Européenne (IDBE) est une bibliothèque numérique qui met gratuitement à disposition des milliers de titres aujourd’hui 15430 sur tous les sujets liés à la Bretagne et aux Nations sans Etat.

Https://bibliotheque.idbe.bzh/auteur.php?id=1081&l=fr – dont dix titres de Colette Trublet

Commentaires fermés sur Colette Trublet et la cité du livre de Bécherel

Newsletter mars 2024

Lizher-kelaouiñ

a viz Meurzh 2024

Chers
adhérent(e)s, chers ami(e)s,

Quelques
nouvelles de votre association en ce printemps qui frappe à la
porte, c’est l’heure du reboot,  en même temps que la
nature se réveille et nous invite à nous dépoussiérer des mois
ternes.

Tout d’abord, joyeuse Saint-Patrick à tous, N’hésitez pas à porter du vert, à danser au son des musiques traditionnelles irlandaises et à lever votre verre de bière pour célébrer cette journée spéciale !

Réponse à notre jeu : « Trouvez l’auteur du poème » : notre grande gagnante est Marzhina Tilly de Guingamp qui a deviné que ce très beau poème (bof…) était l’œuvre de l’IA. A tous les autres participants merci de vos réponses.

Mignoned Feiz ha Breizh :

L’idée du colloque sur l’Abbé Perrot est abandonné du moins pour nous ; il semblerait que ce soit dorénavant aux mains des universitaires.

La journée hommage à l’île de Groix est maintenue et fixée au samedi 11 mai. Toutes les modalités et déroulement de la journée vous seront communiqués en temps utile.

N’hésitez pas à réservez votre place dès réception de cette lettre.

Cercle Pierre Landais  :

Yves Mervin a le plaisir de vous inviter à une réunion de reprise du Cercle Pierre Landais – Association pour le développent local et régional, dont les réunions avaient été interrompues par la crise du covid en 2020. Ce redémarrage s’appuiera sur l’acquis de la première phase (2008-2020), acquis partiellement mis en forme dans les deux premiers cahiers du cercle déposés sur le site de l’Institut de documentation bretonne et européenne (IDBE) : http://bibliotheque.idbe.bzh/serie.php?nom=Cahier+du+Cercle+Pierre+Landais&l=fr, autres cahiers à suivre. It

Le thème et l’ordre du jour

L’ordre du jour de la réunion sera le suivant :

  1. Présentation de la journée (avec un exercice préliminaire)
  2. Historique et acquis du Cercle Pierre Landais (exposé)
  3. Quelle Union européenne pour la Bretagne? (débat, discussion, construction d’un questionnaire).

Nous accueillerons lors de cette réunion un « grand témoin » qui a développé une importante action de prospective et d’animation du tissu économique en Bretagne et qui commentera nos travaux.

Questions pratiques

Cette réunion de reprise se tiendra le samedi 20 avril 2024 à Lorient, de 10 à 17 heures, à la maison des associations de Lorient, rue Jules Massenet ou 5, square Bonneaud (https://www.lorient.bzh/asso/mda/).

Pour le midi, nous vous suggérons d’apporter votre pique-nique qui pourra être consommé dans une salle annexe. Les restaurants sont assez éloignés du lieu de réunion et nécessitent de prendre son véhicule.

Nous vous proposons d’amener votre PC portable ou tablette (de préférence au téléphone portable) pour faire des recherches Internet ou utiliser des sites d’intelligence artificielle et pour pouvoir s’échanger des données.

Sauvegardons notre planète : selon la participation, il sera éventuellement  possible d’organiser un covoiturage.

Réunions suivantes

Une réunion suivante aura lieu au même endroit le 15 juin 2024 sur le thème de l’énergie. Puis sur les thèmes de l’industrie, les objectifs et les stratégie pour un mouvement breton au XXIe siècle…

Merci de faire part de votre intérêt de principe pour cette réunion par mail en réponse (pour réserver en particulier une salle de capacité adaptée) avant de la confirmer définitivement un peu plus tard.

Contacter le Cercle Pierre Landais – Association pour le développement local et régional : adlr56@free.fr

 

Redadeg  2024 : du 17 au 25 mai 2024 de la Pointe du Raz à Morlaix

 

 

La course a été impulsée pour la première fois en mai 2008 sous l’égide de Diwan30 (association organisatrice des 30 ans du réseau des écoles Diwan en 2008).

Aujourd’hui, « Ar Redadeg a di da di » est une structure autonome depuis septembre 2008, organisée sous la forme d’une association loi 1901.

L’association s’appuie sur le bénévolat, elle réunit des personnes physiques qui souhaitent participer activement à l’organisation globale de l’événement.

Si vous souhaitez vous aussi participer à la préparation de la Redadeg ou acheter votre kilomètre rendez-vous sur le site : https://www.ar-redadeg.bzh/fr/l-association/

 

Site de la biliothèque numérique :

Quelques dysfonctionnements sont à noter sur notre site notamment : FeedBurner/abonnement par mail, ce n’était plus possible depuis plusieurs mois, un nouveau système sera rapidement mis en service. Le captcha, il existe une différence de +1, ce problème sera également résolu, l’appel aux dons n’était plus possible car le système Paypal est bloqué, ceci va également être résolu en même temps que les 2 autres soucis. Notre webmaster s’y engage pour la semaine prochaine.

 

Assemblées Générales  de l’IDBE et de l’Avenir de la Bretagne auront lieu le samedi 25 mai 2024.

 

 

 

Commentaires fermés sur Newsletter mars 2024

Trugarez deoc’h holl ha bloavezh mat !

En
ce début d'année, nous tenons à vous adresser nos meilleurs vœux
pour 2024. Que cette nouvelle année vous apporte joie, santé,
bonheur et réussite dans tous vos projets.

Nous
vous remercions de votre confiance et de votre fidélité à notre
association. Grâce à vous, nous avons pu mener à bien de
nombreuses actions en faveur de la culture, de la langue et de
l'identité bretonnes, notamment à travers notre bibliothèque
numérique.

Nous
vous invitons à continuer à nous soutenir et à participer à nos
activités. Ensemble, nous contribuerons à faire vivre et rayonner
la Bretagne !

Commentaires fermés sur Trugarez deoc’h holl ha bloavezh mat !

Jean-Marie Perrot – Prêtre ou Militant de la Bretagne? Conférence

Nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence en hommage à l’abbé Perrot à l’occasion des 80 ans de son décès.

Cette conférence aura lieu le samedi 9 décembre à 14h00 à la  Chapelle Saint-Laurent 25, Avenue Limerik 29 Quimper/Kemper.

Celle-ci est organisée conjointement par le diocèse de Quimper /Léon – Ar Gedour et Mignoned Feiz ha Breizh (IDBE)

Programme :

14h00 : accueil du public

14h15 : mot de bienvenue et présentation des intervenants

14h30 : début de la conférence

16h30 : questions – réponses

17h00 : conclusion

17h15 : séance de dédicace et cocktail de l’amitié

Les Intervenants :

Le père Peter Breton : animateur et modérateur
Youenn Caouissin : Homme de Dieu et prêtre, son oeuvre et son sacerdoce
Yves Mervin : Histoire et personnalité de l’abbé

Entrée libre et gratuite. Pour tous renseignements : 06 81 87 54 63

Un colloque sera organisé sur ce même sujet au mois de mai ou juin à Landevennec

****************************************************
Comme chaque année, aura lieu la journée de Mignoned Feiz ha Breizh

le lendemain de la conférence, c’est -à -dire le dimanche 10 décembre à Scrignac.

10h30 : messe en breton présidée par le père Davy

11h30 : prise de parole et hommage à la Croix Rouge

12h30 : déjeuner pique nique à la sacristie de l’église de Scrignac

14h30 : assemblée générale

 

Notez bien sur vos tablettes et réservez d’ores et déjà votre week-end du 9 et 10 décembre, le samedi 14h00 à Quimper et le dimanche dès 10h30 à Scrignac.

Nous nous devons d’honorer la mémoire de nos paires et tout particulièrement celle de Yann-Vari Perrot.

Commentaires fermés sur Jean-Marie Perrot – Prêtre ou Militant de la Bretagne? Conférence

Compte rendu du colloque du 21 octobre 2023 – Guingamp

Compte rendu du colloque

Guingamp 21 octobre 2023

Le 21 octobre dernier s’est tenu à Guingamp un colloque sur la place de la Bretagne dans une Europe fédérale. Trois organisations s’étaient associées pour réaliser cet événement: l’IDBE, le CDF et l’AFB-EKB.

Me Jean Claude SEBAG, avocat et président du CDF a conduit les débats.Trois interventions ont particulièrement intéressé l’assistance.

-l’exemple irlandais de démocratie participative.

-le projet de loi sur une autonomie différenciée des 15 régions italiennes.

-la politique linguistique en Espagne.

  1. Erwan Fouére, diplomate de profession, nous a démontré qu’au niveau irlandais (5 millions d’habitants) “l’État doit être au service des citoyens et des cités” selon la belle formule du penseur suisse Denis de Rougemont. Jusqu’en 2012 l’Irlande vivait sous la Constitution de 1937 que l’on peut qualifier de traditionaliste sinon archaïque, en tout cas inadaptée aux récentes évolutions de la société irlandaise, l’article 42 traitant du statut de la femme en tout premier .Aussi fut il décidé en 2012 de créer une Convention composée de délégués de chaque parti représenté au Dael (33)et de 66 personnes choisies au hasard sur tout le territoire, le tout présidé par un Universitaire indépendant.Les travaux de cette Convention ont abouti à 42 propositions traitant essentiellement de questions sociétales (divorce, légalisation de minorités, droit à l’avortement etc..) toutes introduites dans la Constitution par référendum. En 2016 cette Convention s’est transformée en “Citizens Assembly” permanente de 99 membres toujours choisis au hasard. Elle s’attaque plus particulièrement aux problèmes de la drogue et du changement climatique.

On le voit , on est loin des deux Conventions de citoyens mis en place par Macron et suivies…d’aucun effet !

  1. Antoine Andrione du val d’Aoste est venu nous éclairer sur le processus actuellement en cours en Italie pour renforcer les pouvoirs régionaux. Déjà la Constitution de 1948 distinguait deux niveaux pour les régions: un premier groupe administré par les mêmes règles et un second groupe (15 membres) à statut spécial différencié.Le débat actuel a abouti a 23 propositions pour renforcer cette autonomie régionale , chaque membre ayant la possibilité d’obtenir un statut d’autonomie complète.Le tout sera inscrit dans la Constitution. encore on mesure combien nos voisins européens sont loin du Jacobinisme et de l’immobilisme à la française.

  1. Troisième intervention passionnante et certainement “décoiffante” pour des”biberonnés”à l’exclusivité de la langue française à tous les niveaux de la société dans l’hexagone, celle de l Universitaire et économiste hispanique Elena Carantoña sur la co-officialité des langues autres que le Castillan en Espagne. Son étude concerne trois langues : le Galicien, le Basque, et le Catalan. Première information: alors que le Galicien et le Castillan possèdent une littérature qui remonte au Moyen Age, le Basque (Euskara) a été jusqu’ a la fin du 19ème siècle une langue exclusivement orale. L’article 3 de la Constitution de 1948 , sous l’ère franquiste, actait la présence de ces trois langues à coté du Castillan défini comme langue officielle. La Constitution de 1978 définissait les trois langues précitées comme CO-OFFICIELLES. Cette constitution allait plus loin puisqu’elle confiait leur enseignement aux Régions où elles sont parlées avec une base minimale pour le Castillan. La Galice a choisi le multilinguisme, le Pays Basque le bilinguisme Euskara-Castillan et la Catalogne la priorité au Catalan. Les récentes années ont aussi vu la montée en puissance de l’Anglais. Les résultats au niveau de la pratique quotidienne sont spectaculaires dans les classes jeunes: 80% en Galice, 90% de locuteurs Eskaldunak* dans la classe d’age 10 à 14 ans, 90% chez les Catalans. Ne pas oublier aussi que TV et Radios, visibilité dans l’espace publique ont puissamment contribué au succès de ce “revival” linguistique. Pour mémoire rappelons que la Galice a 2 millions d’habitants, le Pays Basque 3 millions et la Catalogne 8 millions.* désigne les locuteurs parlant le Basque

Leçon à en tirer: l’enseignement et la santé des langues dites “minoritaires” sont bien liés à des décisions politiques.

Une partie de l’après midi a aussi été consacrée aux questionnements des participants .Elles furent nombreuses , souvent incisives. La séparation de la Loire Atlantique avec arguments à l’appui pour démontrer son arbitraire , sans consultation des populations concernées, permit aussi de développer une argumentation solide – pas uniquement basée sur l’Histoire, pour retrouver une Bretagne intégrale.

La question posée par notre vice-président-absence excusée -sur l’importance de revoir le mode de fonctionnement de la construction européenne avant d’accueillir de nouveaux membres permit au modérateur Jean-Claude Sebag de mieux mettre en valeur le contenu de l’autonomie , principe cardinal du Fédéralisme. Les défauts actuels observés dans la marche de l’Union européenne découlent en grande partie de ses institutions : une coalition d’États-nations où c’est le Conseil qui a le dernier mot. A noter qu’il existe dorénavant une structure au sein du Parlement européen qui regroupe des fédéralistes et qui travaille sur une réforme de l’Union européenne.

L’infatigable Yannig Baron , fondateur de Dihun( (enseignement du Breton dans les écoles privées) a démontré, chiffres à l’appui, que seule l’introduction de l’Anglais à coté du Breton et du Français permettra de redresser la barre en Bretagne, bonne dernière si on la compare avec la Corse, l’Alsace ou encore Euzkadi. La démonstration faite par Madame Coroña sur l’intérêt d’une lutte politique pour exiger la co-officialité des langues non-étatiques est sans doute la voie à suivre pour nous Bretons.

Intéressante aussi , l’intervention du dynamique maire d’Evran , confronté au mille-feuille administratif , aux injonctions venues d’en haut et à la misère financière communale. Il note le désintérêt de ses administrés pour “la politique”. Une des premières mesures à prendre serait de fusionner départements et régions.

IDBE: Institut de Documentation Bretonne et Européenne, basé à Guingamp, pallie à l’inexistence d’une Bibliothèque Nationale Bretonne sur le modèle de la Bibliothèque Nationale du Pays de Galles.Ne bénéficie d’aucune subvention !

CDF: Club des Fédéralistes

AFB-EKB: Alliance Fédéraliste Bretonne-Emglev Kevredel Breizh. JL LE MEE. Penn-rener an AFB-EKB

 

Commentaires fermés sur Compte rendu du colloque du 21 octobre 2023 – Guingamp

Jean Marie Perrot – Un crime communiste.

Avec son nouvel ouvrage sur la Seconde Guerre mondiale en Bretagne, Yves
Mervin revient sur l’affaire de l’abbé Jean-Marie Perrot qu’il a déjà
abordé par touches successives dans ses précédents ouvrages. Il en fait
désormais une synthèse détaillée et contextualisée.

Il met d’abord hors de cause la version selon laquelle une ordre
concernant l’abbé Perrot aurait été émis par les services gaullistes à
Londres. Les allégations en ce sens de la part du Parti communiste ont
été récurrentes et les “révélations” d’un agent gaulliste à tendances
mythomaniques, plus soucieux de la recherche de sensationnel que de la
vérité, ont semé le trouble pendant des décennies, y compris dans les
milieux résistants. Ce premier constat étant établi, la responsabilité
relève donc du seul Parti communiste, qui a d’ailleurs reconnue cette
responsabilité, mais sans expliquer ses raisons.

L’abbé Perrot n’est pas disparu dans un accident de chasse : il faut
bien expliquer ces raisons pour lesquelles son assassinat a été
prémédité et effectué avec constance par le Parti communiste. Il ne faut
pas moins resituer l’événement dans le contexte global de la Seconde
Guerre mondiale, en commençant par le début (le pacte
germano-soviétique  de 1939…) et non pas par la fin (la Libération en
1944…), le jeu des alliances et des retournements d’alliance entre les
divers protagonistes. Mais il faut aussi remonter à la génèse de
l’idéologie communiste et à la praxis révolutionnaire initiée lors de la
Révolution d’Octobre et mise en oeuvre dans l’Union soviétique. Il faut
aussi étudier la lutte acharnée des Bolcheviques contre l’églie
orthodoxe de Russie pour comprendre que l’abbé Perrot a représenté,
parmi d’autres victimes et d’autres cibles, plus que son évêque, l’homme
à abattre entre tous.

Selon son approche désormais bien établie, Yves Mervin s’appuie sur des
écrits, des témoignages et surtout l’accès aux archives de la Seconde
Guerre mondiale désormais librement accessibles depuis un décret de
2015. Il écorne très sérieusement au passage l’image de la Résistance, à
tel point que l’on s’interroge sur le comment d’un tel écart entre la
légende et la réalité, une réalité qu’Yves Mervin met en évidence de
façon difficilement contestable.

Qui sont aujourd’hui les héritiers du Parti communiste? Ce parti a-t-il
sombré (dans les “poubelles de l’histoire” ? Qu’en diront les
détracteurs habituels d’Yves Mervin ?
Ils auront le choix entre réagir ou ignorer. Nous préférerions une
réaction, mais sans illusion.

L’affaire Perrot aurait pu rester dans le brouillard de la guerre
sciemment entretenu dans un corpus mémoriel en péril. Ce ne sera
désormais plus le cas.

Commentaires fermés sur Jean Marie Perrot – Un crime communiste.

Rejoignez-nous au festival du livre de Carhaix

Nous sommes présents au Festival du livre en Bretagne à Carhaix le samedi 28 et le dimanche 29 octobre. Venez déguster toutes les nouveautés parues récemment et les éditions plus anciennes que seul l’IDBE sait vous dénicher (revues Breiz Atao, L’Heure Bretonne…) la série complète des assemblées de 1790, le nouveau livre d’Yves Mervin et la réédition de l’Europe aux cent drapeaux de Yann Fouéré… et combien d’autres découvertes…

Commentaires fermés sur Rejoignez-nous au festival du livre de Carhaix

Aet eo Per Lemoine d’an anaon

L’un des derniers grands militants du XXème siècle, Per Lemoine nous a quitté dans la nuit du 18 au 19 octobre.

Nous relaterons les évènements de sa vie de militant longue et riche, ainsi que sa très grande amitié avec Yann Fouéré, dans un article plus détaillé.

Lors de notre colloque sur le Fédéralisme, un hommage lui sera rendu et le Bro Gozh Ma Zadoù, chanté en son honneur.

Que son âme rejoigne le Tir na Nog.

*Photo prise lors d’une cérémonie de l’ordre souverain de Jérusalem, Per Lemoine se trouve à gauche de la colonne centrale.

Commentaires fermés sur Aet eo Per Lemoine d’an anaon

Quelle place pour la Bretagne dans une Europe Fédérale?

Le Fédéralisme à l’échelle Européenne :

Quelle place pour la Bretagne et les autres nations, régions ?

Colloque, GUINGAMP Samedi 21 Octobre 2023,

14h00 – 18h00

sous le parrainage conjoint 

de l’Institut de Documentation Bretonne et Européenne ( IDBE )*,

duClub des Fédéralistes ( CDF )**, et de l’Alliance Fédéraliste

Bretonne/Emglev Kevredel Breizh***

Ce Colloque a deux objets :

  • Examiner les possibilités de développement politique, économique, social et culturel de la Bretagne ainsi que d’autres nations et régions dans une Europe unie, en perspective avec les bénéfices que peut apporter un système fédéral ;

  • Présenter la nouvelle édition de “L’Europe aux Cent Drapeaux” de Yann Fouéré.

Programme :

Accueil des intervenants et participants.

Mot de bienvenue : Erwan Fouéré.

Présentation du Club des Fédéralistes : Me Jean-Claude Sebag, avocat honoraire, ancien secrétaire général du MFE (Mouvement des Fédéralistes Européens), Président du CDF, modérateur du Colloque.

1- La Bretagne – en quête de démocratie locale :

– Comment faire valoir les atouts de la Bretagne dans un système centralisateur tel que celui de la France.

– Décentraliser aux bénéfices du développement économique et social des citoyens à l’échelon local et régional, et ainsi surmonter les obstacles politiques ou administratifs actuels.

Patrice Gautier, Maire de la commune d’Evran

Dr. Le Mée, Président de l’Alliance Fédéraliste Bretonne/Emglev Kevredel Breizh

2- La démocratie effective dans les états fédéralistes d’Europe:

  • L’Europe des régions et les communautés locales : autonomie régionale, subsidiarité et gouvernance à plusieurs niveaux.

  • Exemples comparatifs avec les régions en Italie et les réformes proposées.

  • Renforcer la participation des citoyens à l’échelon local.

  • Expérience des assemblées de citoyens en Irlande : exemple de démocratie participative.

Jean-Claude Sebag : « L’autonomie – principe cardinal du fédéralisme »

Etienne Andrione, ancien secrétaire général de la Fondation Chanoux, Aoste :

« Le projet de loi italien sur une autonomie différenciée »

Bruno Gabellieri, secrétaire général honoraire de l’AEIP à Bruxelles :

« Les fonds de retraite régionaux en Europe : un modèle fédéraliste pour la Bretagne ? »

Laurence Geli-Talichet, ancienne élève de l’Institut Européen des Hautes Études Internationales (IEHEI ), ancienne collaboratrice du Centre Internationale de Formation Européenne ( CIFE ) et du Collège Universitaire d’Études Fédéralistes ( CUEF ) d’Aoste :

Flash sur « Vers un statut d’autonomie pour la Corse; Rapport de l’Assemblée de Corse, remis au gouvernement français le 28 Juin 2023 »

Erwan Fouéré : « Démocratie participative : l’exemple des assemblées de citoyens en Irlande »

3- La problématique actuelle des langues non-étatiques :

  • Comment préserver les langues non-étatiques en Europe.

  • Renforcer le cadre juridique au niveau de l’état nation et de l’Europe.

  • Exemple des Écoles DIWAN pour l’enseignement du breton.

Yannick Baron, Fondateur de Dihun, Association des parents d’élèves pour l’enseignement du breton dans les écoles privées;

Yoann Huiban, Représentant du Conseil d’Administration des écoles DIWAN;

Elena Carantona, économiste. “Espagne – 40 ans de langues co-officielles”.

18h00 Conclusion de la table ronde et présentation de la nouvelle (5ème) édition de “L’Europe aux Cent Drapeaux”.

Raimondo Cagiano de Azevedo, Professeur Émérite à La Sapienza, Université de Rome.

Un cocktail de l’amitié sera servi à l’issue de la rencontre.

L’IDBE est une association créée en 1998 à l’initiative de Yann Fouéré. Elle a pour but la préservation écrite et iconographique de la Bretagne et des Nations sans Etats au sein de l’Europe.

 Le CDF, créé à l’initiative d’anciens élèves du Centre International de Formation Européenne et du Collège d’études fédéralistes d’Aoste, fondés par Alexandre Marc, a pour but de promouvoir le fédéralisme intégral.

AFP/EKB est une association créée par le Dr. Jean-Louis Le Mée pour construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée et favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population dans une Europe des peuples, qui participera de plein droit à une Europe fédérale.


Commentaires fermés sur Quelle place pour la Bretagne dans une Europe Fédérale?

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site maintenu parAgence OAcom