Archives | Non classé Flux RSS pour cette section

Mot d’accueil du Président, Erwan Fouéré – Réunion IDBE 2021

Je suis très heureux de vous accueillir à cette réunion annuelle de l’IDBE. Après une absence de deux ans à cause de la pandémie, nous pouvons finalement nous réunir en personne.

Malgré les restrictions imposées par la pandémie, l’IDBE a réussi à continuer ses activités, notamment en ce qui concerne la bibliothèque numérique. Nous allons entendre un rapport sur les progrès énormes réalisés pour augmenter le volume des documents dans cette bibliothèque numérique. Je tiens d’emblée à remercier au nom de nous tous le dévouement et les efforts sans cesse de Servane avec ses collègues volontaires et de Gilbert pour la réalisation de ce travail.

Ces efforts sont plus que jamais importants et nécessaires, quand nous voyons les défis auxquelles les minorités ethniques font face actuellement. Plutôt qu’avancer envers une meilleure reconnaissance et protections des droits fondamentaux de ces minorités, nous sommes confrontés par de nouvelles attaques et tentatives d’éliminer les faibles progrès atteint tant bien que mal au cours des derniers décennies. Le sort de la Loi Molac pour renforcer la protection des langues régionales en France est l’exemple le plus frappant de ces attaques. L’adoption de cette loi avait été accueillie avec beaucoup d’optimisme, notamment par les amis de la Bretagne à l’extérieur, en commençant par le Parti Nationaliste Gallois.

Malheureusement cette optimisme n’a pas duré longtemps, avec l’intervention de la Cours Constitutionnelle qui a imposé une interprétation très limitée de cette loi.

Ces revers négatifs et rétrogrades se reflètent également au sein de l’Europe, ou le projet d’intégration européenne doit faire face aujourd’hui à des attaques frontales, notamment suite aux comportements des dirigeants Hongrois et Polonais qui remettent en cause les valeurs fondamentales du projet d’intégration. Bien que les remèdes existent dans les Traités pour contre-carré ces attaques, malheureusement les institutions européennes ont réagi très tardivement . A ceci s’ajoute le fait que la Commission Européenne, qui est la gardienne des Traités, a perdu beaucoup de son prestige et se voit de plus en plus minorée par une croissance du pouvoir intergouvernementale; sans parler aussi du vote à l’unanimité qui empêche l’Union Européenne de jouer le rôle que son poids économique mérité sur la scène mondiale.

C’est bien pour adresser ces défis que la Conférence sur l’avenir de l’Europe a vu le jour au début de cette année ( voir mon entre-filet dans le dernier numéro de l’Avenir de la Bretagne ). Cette conférence a été conçue pour donner une occasion aux citoyens de l’UE de faire entendre leurs voix, et de permettre à des assemblées de citoyens de renvoyer directement à la Conférence, sans passer par le pouvoir étatique central, leurs recommandations. Nous avons vu l’impact très positifs de ces

assemblées notamment en Irlande.

Ce serait une excellente occasion pour que des assemblées, pouvoirs locaux et associations en Bretagne fassent entendre leur voix. J’ai reçu un message du Maire de Evran qui venait de présider une assemblée à Rennes pour présenter des recommandations à la Conférence. Mais à part cela,

jusqu’à maintenant il semble que l’intérêt suscité en Bretagne par cette

Conférence est assez minime…dommage.

Mais il n’ai pas encore trop tard, la Conférence étant sur place jusqu’au Printemps de l’année prochaine. Elle doit présenter ces conclusions et recommandations aux instances de l’Union ( Commission Européenne, Parlement Européen et Conseil Européen ) avant la fin de la Présidence tournante du Conseil Européen, tenu par la France ( 1ier Janvier au 30 Juin ).

Je termine cette brève introduction en remerciant encore une fois tous ceux qui luttent pour renforcer le rôle de l’IDBE, et de faire valoir les aspirations qui ont suscitées son fondateur, Yann Fouéré, à agir. On voit que la lueur d’espoir ainsi crée réunit chaque jour de nouveaux adhérents et sympathisants, à voir le nombres de patrimoine ( archives ) que nous recevons. Le plus réunis et le plus nombreux que nous sommes, le plus fort est notre voix, non seulement en Bretagne, mais bien au sein de l’Europe .

Festival du livre à Carhaix 2021

Nous serons comme chaque année présents au Festival du livre à Carhaix les 30 et 31 octobre prochains.

Nous vous présenterons :

nos nouveautés dont le dernier ouvrage d’Yves Mervin sur la véritable histoire de Saint-Marcel 1944

mais aussi nos incontournables: Le livre Bleu de Louis Melennec ou L’Europe aux cent drapeaux de Yann Fouéré

et bien sûr nos livres anciens et rares à découvrir ou redécouvrir

Invitation le samedi 9 octobre 2021

Invitation à la réunion annuelle 2021 – 2022

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la réunion annuelle de l’IDBE qui se tiendra le samedi 09 octobre 2021 à 10h00 dans nos locaux à Guingamp, 16, rue de la Madeleine

L’ordre du jour est fixé comme suit :

      • Mot d’Erwan Fouéré (président)
      • Compte rendu des activités 2021et projets 2022
      • Point sur les ventes
      • Point sur les sites
      • Questions diverses.

La réunion est ouverte à tous, vous pouvez cependant régler vos cotisations par chèque pour l’année 2021 -2022.

La réunion sera suivie d’un barbecue avec participation de 10€ par personne, puis de l’AG du journal « L’Avenir de la Bretagne »

Comptant sur votre présence, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos considérations distinguées.

À Guingamp, le 30 septembre 2021

A noter sur vos tablettes

Le samedi 9 octobre prochain, auront lieu:

  10h00 :Réunion annuelle de l’IDBE

  12h00 : Barbecue

  14h00 : Assemblée Générale du journal “L’Avenir de la Bretagne”

Les invitations vous seront adressées d’ici une quinzaine de jours.

Merci de penser à vos cotisations de l’IDBE (25€) pour l’année 2022

et votre abonnement ou renouvellement à “L’Avenir de la Bretagne”/”Breizh da zont” (18€).

Par chèque au 16, rue de la Madeleine 22200 Guingamp

Pedadenn 25vet Deiz ha Bloaz e varv Glenmor

Pedadenn 25vet Deiz ha Bloaz e varv Glenmor

Mêl-Karaez ar Sadorn 19 a viz even 2021

Maël-Carhaix le samedi 19 juin 2021

Invitation 25ème anniversaire de la disparition de Glenmor

Ar Gevredigezh Glenmor an Distro zo plijet-bras ouzh ho pediñ e koun Milig ar Scanv-Glenmor

L’Association Glenmor an Distro a le plaisir de vous convier à une journée commémorative à la mémoire de Milig ar Scanv dit Glenmor

 

Roll / Programme :

 

11e30 :   Lid-envel ar Plakenn deiz-ha-bloaz e maen-koun (kichen ar verred)

11h 30 : Inauguration d’une plaque commémorative à la stèle (à côté du cimetière)

01eur :    Debriñ lein – ‘Relais des Sources’ 6 Plasenn Kreiz 22340 Mêl-Karaez

13h00 :  Déjeuner – Relais des Sources 6 Place du Centre 22340 Maël-Carhaix

 

Paperenn respont / Coupon réponse

  • Me a bezin Lid-envel ar Plakenn/ Je participe à l’inauguration de la plaque
  • Me a zebro e leti/ Je prends part au déjeuner

 

Anv/Nom…………………………/Anv bihan/Prénom…………………………………….

Chomlec’h/Adresse postale……………………………………………………………………

Postel/Mail ………………………………………/Pellgomz/Téléphone………………………

 

Conférence : Saint-Marcel 18 juin 1944 – Enquête sur un désastre

A l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Yves Mervin présentera les événements du combat du 18 juin 1944 à Saint-Marcel, lors d’une conférence organisée par IDBE/ICB au Ti ar Vro à Vannes samedi 12 juin 15h

Avec son quatrième livre sur la Seconde Guerre en Bretagne: “Saint-Marcel 18 juin 1944  Enquête sur un désastre”, Yves Mervin franchit une étape importante dans la remise à plat d’une histoire officielle. Son “devoir de mémoire” consiste à revenir aux seuls faits et à la réalité du terrain sans ne tenir aucun compte d’une légende qu’il y aurait lieu d’entretenir tout autant que de faits qu’il y aurait à occulter.

A l’issue de la conférence, l’auteur répondra aux questions de l’assistance et sera à votre disposition pour une séance de dédicaces.

Entrée libre et Gratuite – Ti ar Vro 6, rue de la loi Vannes

Pour tous renseignements : 0681875463/idbe.gwp@gmail.com.

Lettre ouverte aux autorités du Conseil Constitutionnel

Je prends la liberté de vous écrire au sujet de la loi Molac concernant les langues régionales.
Michel Feltin-Palas, Journaliste à l’Express, en charge d’une rubrique sur les langues, nous fait part dans sa lettre hebdomadaire, des arguments de Jean-Eric Shoettl, ancien secrétaire du Conseil d’Etat durant dix ans, de 1997 à 2007, hostile à la ratification de la charte européenne des langues régionales et préconisant l’inconstitutionnalité de la loi Molac. Il pense que les Bretons ne veulent plus parler leurs langues. Monsieur Feltin-Palas lui rappelle qu’à l’origine ils voulaient avant tout protéger leurs enfants contre les punitions et les humiliations infligées à l’école. L’histoire de l’enfant qui urine dans sa culotte parce qu’il ne sait pas demander en français l’autorisation d’aller aux toilettes s’est mainte fois répétée, sous de multiples prétextes. La Bretagne entière a fait ce qu’elle a pu pour protéger ses enfants, au détriment de ses racines et de son identité.
Une soixantaine de députés qui ne comprennent toujours pas ce qui se passe dans la tête des gens, vient de faire la saisine du Conseil Constitutionnel. Leurs noms ont été publiés.
L’identité, base de la vérité de l’être, structurée par la langue maternelle, est semblable à un millefeuille. Modestement, je vous présente quelques feuilles de mon identité personnelle : Je suis citoyenne de La République Française. Géographiquement, culturellement, historiquement, je suis Bretonne. Je parle français, suite aux interdictions cumulées et successives de parler le gallo/breton, langue de vaincus par les soubresauts de l’histoire. Le breton, dont la toponymie témoigne, était parlé dans les pays de Rance dont je suis originaire, jusqu’au 12ème-13ème siècles. J’ai 86 ans.
Par ailleurs, pour compléter mon identité personnelle, Je vous présente mon association Savenn Douar, fondatrice d’une « Entreprise Culturelle en Milieu Rural », sur des principes d’autonomie des personnes et des biens et de solidarité dans le domaine des animations promotionnelles. « Bécherel, Cité du Livre » à vu le jour à Pâques 1989. Sa réussite ne s’est jamais démentie. Notre modèle a été suivi par sept autres villages du livre en France. Nous avons généré cinquante à soixante emplois dans une commune de 700 habitants. Nous avons mis à l’honneur des ouvrages sur la culture et les langues bretonne et celtique. Nos librairies de livres anciens et d’occasion, diffusent également sans discrimination, en français évidemment, des œuvres et des traductions d’ouvrages très diversifiés. Bref le monde entier, actuel et ancestral, est représenté par ses livres, à Bécherel.
Nous voulions rendre ses racines à notre civilisation bretonne anciennement celtique européenne : Durant des millénaires, elle s’est diffusée lentement et profondément dans nos pays.
Ce qui est important pour chacun c’est ce qui se passe là où il vit. Nous voulons un gouvernement qui tient compte de nos raisons de vivre. Nous ne voulons pas subir le joug d’intellectuels froids et impersonnels, qui ne travaillent qu’entre eux, sans nous, dans les sphères d’un Etat sans âme ni racine. Je me permets de vous rappeler ce que disait douloureusement Léopold Sedar Senghor : « La France a réussi à faire passer son nationalisme pour de l’universalisme ».
Il est parfois difficile et courageux de sortir de ses habitudes intellectuelles. Soyez assurés que des arguments hostiles à la loi Molac, alimenteront nos colères. Nous souffrons profondément, même si nous ne savons pas toujours en attribuer la cause à des mutilations humiliantes culturelles et géographiques. Nous penserons une fois encore, peut-être une fois de trop, que vous voulez faire durer un nationalisme étroit largement dépassé au détriment, comme d’habitude, des Territoires. Laissez vivre nos langues régionales. Elles évolueront suivant leur pente naturelle. Il serait sage de les soutenir comme il est sage de soutenir le français, mis actuellement en concurrence avec l’anglo-américain. Elles seront possiblement un rempart protecteur contre d’autres invasions.
Pour l’essentiel qui est indispensable à la compréhensions des raisons de construire ensemble l’Europe dans ses profondeurs territoriales, il est utile de savoir que ses racines sont d’abord celtiques, puis gauloises puis grecques et latines, ce dont témoigne l’évolution des langues européennes, qu’elles soient minoritaires ou dominantes …
Respectueuse de la mission qui vous est confiée, j’espère que vous saurez vous rendre à l’évidence d’arguments ressassés durant des années, et particulièrement depuis que le Président de Gaulle nous avait promis, en son temps, la décentralisation dans le respect des territoires. La même promesse a été réitérée par tous les présidents successifs, sans jamais être tenue. J’espère aussi que vous prendrez votre décision en toute bonne justice sans tordre l’esprit de la loi pour la mettre au service d’une idéologie nationaliste devenue insupportable.
En espoir de cause, je vous assure de mon respect pour votre mission.
Colette Trublet – 15 Mai 2021 –

http://bibliotheque.idbe-bzh.org/document.php?id=lettre-ouverte-aux-autorites-du-conseil-constitutionnel-34045&l=fr

 

Samedi 22 mai 2021, sorties découvertes.

Samedi 22 mai 2021, sorties découvertes.

L’Association Mignoned Feiz ha Breizh organise une journée découverte des sépultures de Bretons et Bretonnes célèbres. Pour débuter ce programme décidé en AG le 20 décembre à Scrignac, nous vous invitons sur les tombeaux de la poétesse Anjela Duval et du folkloriste François-Marie Luzel au cimetière de Plouaret.

Un barbecue sera organisé le midi dans le jardin de l’IDBE à Guingamp.

Puis nous terminerons cette journée par une visite guidée en breton du cimetière de la Trinité à Guingamp, par Jean-Paul Rolland.

Bien entendu, les mesures sanitaires en vigueur seront respectées. Toutes les activités auront lieu en plein air, un gage de plus de se protéger du virus.

Programme :

10h 30 :           Accueil cimetière de Plouaret ;

10h 45 :           Cérémonie sur les tombeaux, lectures des œuvres de Anjela Duval et Luzel. (Chacun peut à sa convenance préparer quelque chose) ;

12h 00 12h 30 : Barbecue, 16, rue de la Madeleine 22200 Guingamp ;

15h 00 :           Visite du cimetière de la Trinité.

 

La participation pour le repas est de 7,00 € / personne.

Merci de prévenir de votre participation pour le 19 mai par téléphone ou par courriel en indiquant le nombre de personnes qui déjeuneront.

La journée n’est pas réservée aux adhérents de Mignoned Feiz ha Breizh, vous êtes toutes et tous les bienvenus.

11000 documents sur la bibliothèque numérique de l’IDBE.

11000 documents sur la bibliothèque numérique de l’IDBE. Nous numérisons sans relâche pour la préservation du patrimoine écrit et iconographique de la Bretagne et autres Nations sans Etats. Nous avons besoin de vous. De nouvelles rubriques ont été créées telles que “Gens de Bretagne “, “Menus” “Etablissements scolaires” ou encore “publicités thématiques”. Envoyez nous vos anciennes photos,  vos grands parents en costumes, vos photos de classe avec le nom de l’établissement, des diplômes, remises de prix… des menus de mariages, anciennes réclames….Mersi bras

Association Mignoned Feiz Ha Breiz – Dimanche 20 décembre 2020

La commémoration annuelle aura lieu de 20 décembre prochain quoi qu’il en coûte.

Chaque année l’association organise une journée à la mémoire de l’abbé Perrot.

Depuis l’an passé nous avons décidé de célébrer également les mémoires de Yann Fouéré, Youenn Craff, Youn Yaouank et Jacques Limon.

Le programme précis n’est pas encore arrêté compte tenu des restrictions et autres règles sanitaires. L’assemblée générale n’a pas pu avoir lieu au mois de novembre aussi nous la ferons ce même jour.

Nous vous donnons rendez-vous à 10h00 sur la place du bourg de Scrignac.  Nous ne pouvons pas vous donner le programme précis mais comme chaque année une messe en breton sera célébrée par l’abbé Peter Breton puis rassemblement au lieu dit la Croix Rouge.

Après un repas chaud servi dans un endroit chaud, nous tiendrons notre AG.

Venez nombreux, plus que jamais nous avons besoin de nous retrouver pour échanger. Merci de vous inscrire : mfhb@gmail.com ou au 0681875463.

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site réalisé par Agence web PDS