Archives | Non classé Flux RSS pour cette section

Journée découverte des camellias le samedi 13 avril 2019

Le samedi 13 avril 2019, l’Institut Culturel de Bretagne vous invite à une journée découverte des camellias, avec le soutien de l’IDBE.

– Il y a 24 jardins d’excellence de camélias dans le monde, dont trois en Bretagne : Nantes, La Roche-Jagu et Park ar Brug. Il n’y en a pas d’autres en France. Nous visiterons deux d’entre eux (La Roche-Jagu et Park ar Brug) qui ont l’intérêt de ne pas être très éloignés l’un de l’autre.

– Le nombre maximum de personnes autorisées à participer à cette journée est de 30. La priorité sera donnée aux membres de l’ICB et à leurs invités. À Park ar Brug, il sera possible de faire deux groupes, un en breton avec Mikael Korle et un en français avec Fañch ar Moal.

Déroulement de la journée :

* Rendez-vous à 10h00 sur le parking du domaine à la Roche Jagu à Ploëzal où nous serons accueillis par Monsieur François de Martel, responsable du site de la Roche Jagu,

* 10h15 – 12h15: découverte du chemin des camellias (et les autres jardins s’il reste du temps),

* Un quart d’heure de route jusqu’à Pontrieux,

* 12h30 – 14h00: repas de midi au restaurant « Le Quai 40 »,

* 14h00 – Pour les visiteurs de l’après-midi : rendez-vous devant le restaurant « Le Quai 40 »,

* Une demi heure de route jusqu’à Park an Brug où nous serons accueillis par Anna et Fañch,

* 14h30 – 16h30 découverte du jardin de Anna le Bourdonnec et Fañch ar Moal.

Équipement : des chaussures de marche suffisent.

L’inscription est obligatoire, pour les visites et pour le repas de midi.

S’inscrire (mails uniquement) auprès de roland.mogn@skoluhelarvro.bzh

Pour les visites, préciser si c’est pour la journée, le matin seulement ou l’après-midi seulement.

***Si vous préférez vous pouvez également téléphoner au 0681875463.

 

C’hwevrer – C’hwevrer – C’hwevrer

Nombreux ouvrages rares à découvrir dans notre boutique numérique: idbe-bzh.org . Remise exceptionnelle avec ce code promo exclusivement réservé aux lecteurs de ce post: C’hwevrer
Moins d’une semaine pour en profiter, de plus pour 50€ d’achat nous vous offrons les frais de port.
Plus d’hésitation!

Exclusif! En ligne la collection complète de la revue « Le Conteur Breton »

Exclusif! En ligne sur biblliotheque.idbe-bzh.org une collection complète du journal « Le conteur Breton ».

Cette collection a été réunie patiemment par un de nos contributeurs. Complète elle est unique au monde; nous le remercions chaleureusement de nous avoir permis de mettre cette pépite en ligne.

Cependant il manque quelques pages, c’est pourquoi nous lançons cet appel, si vous possédez quelques numéros de la troisième année: Il manque : les pages 337/338, dont la première page du N° 43, les pages 345/346, dont la première page du N° 44, et les pages 353/354, dont la première page du N° 45 . Merci de nous contacter au 0681875463 ou idbe.gwp@gmail.com.

Ce journal hebdomadaire paraissait le dimanche entre 1864 et 1867, le rédacteur en chef était L Kermeleuc à Rennes.

Moins 25% sur les 220 ouvrages du site!

Profitez de la promo spéciale hiver: moins 25% sur la totalité des articles en vente .

Nos livres sont rares, pour certains introuvables. Nos prix s’alignent au plus prêt de ceux du marché en cours voire plus bas. Aussi régulièrement nous vous offrons un code promo vous permettant d’enrichir votre bibliothèque à moindre coût.

Dépêchez vous de commander avant le 28 février grâce à ce code unique pour les lecteurs de ce blog:  C’HWEVRER

Pour tous renseignements n’hésitez pas à nous contacter:

idbe.gwp@gmail

0687835463

 

 

Loig Orhand nous a quittés à l’âge de 88 ans.

Homme de conviction et d’action, c’est ainsi que nous souviendrons de Loig Orhand.

Son combat pour la Bretagne fut le plus grand de ses engagements. nous avons tous croisé au moins une fois Loig dans une de nos structures.

Il débordait d’idée et d’énergie, toujours prêt à s’investir pleinement lorsqu’il s’agissait de défendre la cause bretonne.

Militant irréprochable, il fut tour à tour adhérent du MOB, du POBL, de l’UDB et ces derniers temps du Parti Breton (dont il était membre du bureau), il ne ménageait pas ses efforts et son temps.

Membre historique de l’IDBE, il assistait encore à la conférence annuelle sur l’Europe en octobre dernier à Guingamp.

Il était typiquement un militant de « FEIZ HA BREIZ ». Chrétien et Breton toujours !  Avec Youenn Craff , il avait adhéré à l’association Mignoned Feiz Ha Breizh au sein de laquelle il était encore actif.

On le retrouve aussi lors de la création de l’Institut de Locarn pour lequel il écrira le livret « Ma perception de l’Institut de Locarn »

Nos pensées vont à sa famille, Loig repose au cimetière de Inzinzac Lokrist. Ses obsèque furent célébrés le samedi 2 février en l’église Notre Dame des Victoires à Penquesten(56)

Doue d’e bardono

La bibliothèque numérique Bretonne et Européenne est un projet qui a vu le jour en 2015.

La bibliothèque numérique Bretonne et Européenne est un projet qui a vu le jour en 2015.

En ce court laps de temps, de 3 années et demi, plus de 6400 documents ont été mis en ligne et l’année dernière il y a eu 9021 visites sur le site et 87957 téléchargements.

C’est un projet ouvert et participatif qui permet de pérenniser la matière Bretonne en la mettant à disposition de tout un chacun et ainsi des générations futures.

La bibliothèque est libre d’accès à toute personne et ne fonctionne que grâce aux bénévolat de très nombreuses personnes qui aident à collecter les ouvrages, les scanner, les mettre en ligne ainsi que de la faire connaître.

Malheureusement la bonne volonté ne peut pas tout, car il faut bien avoir un site hébergeur, du matériel pour la numérisation et faire un peu de publicité pour la bibliothèque et trouver les ouvrages.

Nous ne recevons aucunes subventions ni aucunes aides de quelques sortes que se soient de la part des pouvoirs publics, ni aucune publicités sur le site

Ainsi le financement est assuré uniquement par des dons d’entreprises ou de particuliers. Ce qui est aussi difficile à obtenir car ces dons ne sont pas déductibles.

C’est donc pour des raisons purement charitable, et pour que la sauvegarde du fond patrimonial Breton soit mis à disposition en téléchargement libre et gratuit au public le plus large, que nous faisons appel au mécénat.

Si vous souhaitez aussi faire parti de cette formidable aventure pour la propagation et la sauvegarde de la culture Bretonne, vous pouvez faire un don à l’IDBE via Paypal ou CB. Il n’y a pas de petites sommes, tout montant est le bienvenu pour que cette odyssée réussisse.

Si vous le souhaitez, votre nom pourra être ajouter sur notre site en tant que généreux donateurs permettant la transmission du patrimoine Breton.

N’hésitez pas à nous contacter au 0681875463 ou idbe.gwp@gmail.com afin d’avoir de plus amples renseignements.

Aet eo da Anaon Patrick Malrieu

Aet eo da Anaon Patrick Malrieu. Diskouizh e peoc’h.

Le mouvement culturel breton vient de perdre l’une de ses figures emblématiques en la personne de Patrick Malrieu.

Patrick Malrieu, président de l’Institut culturel de Bretagne depuis 2011, est décédé brutalement mercredi 9 janvier à son domicile de Landévennec (Finistère). Il avait fondé en 1972 et présidé pendant plus de 20 ans Dastum, le centre de collectage et de sauvegarde du patrimoine oral de la Bretagne historique.

En 1999, il reçoit le collier de l’Hermine pour son travail en faveur de la promotion de la culture bretonne.

Nous appréciions tout particulièrement sa rigueur, son dévouement à la cause bretonne mais aussi et surtout son sens de l’humour.

Offre spéciale pour les fêtes: – 20%

Offre spéciale pour les fêtes: -20%

Pensez à faire un cadeau original et pratique qui fasse plaisir à ceux qui vont le recevoir.

Original, car vous ne trouverez que des livres anciens, rares et recherchés.

Pratique, car ceux qui auront le plaisir d’avoir ce cadeau découvriront un univers concernant la Bretagne.

Il vous suffit de rentrer le code promo IDBE2018  et cela est valable jusqu’au 15 janvier 2019

Istor diechu an trevadenniñ Kanaki gant ar c’hallaoued gant Envel Antraoù – Heul ha fin

« Digor eo Chase ar c’hanak »

Ar Stad c’hall hag an trevadennerien, tapet berr, a zibab mont gant ar feulster. Tu a oa lenn war mogerioù Noumea luganioù evel  » Colon prend ton fusil  » pe « Caldoche aux armes » .. hag d’ar 5 a viz Du 1984 e voe lazhadeg Hienghene: 10 kanak drouklazhet en o zouez daou vreur da Jean Mari Tjibaou. An torfedourien a vo didamallet e 1986! « Digor eo chase ar c’hanak  » eme Jean-Marie Tjibaou !

Ha ne ra nemet kregiñ : Evit ar gouarnamant gall, evit trevedennerien zo eo dav enulliñ, lazhañ, penn-renerien an dizalc’hourien. D’an 12 a viz Genver 1985 e vo lazhet Eloi Machoro ha Marsel Nonnaro gant ar Gign hag ur c’homando trevadennerien . ( e 1986, e lez-varn an asizoù en departamant An Aisne, e vo embannet gant un archer a oa eno, e oa dre urzh a oa bet drouklazhet Eloi Marchoro hag e vignon).

Evit ar wech kentañ abaoe Brezel an Aljeria e vo staliet ur stad a zifrae hag ar c’heulfe, hag ar gazetenn c’hall Liberation da embann d’an 8 a viz Mae 1985  » Les Caldoches traquent les Kanaks »: Razhadegoù( ratonnades), drouklazhoù, tanioù-gwall tiez kanaked, balc’hadennoù…

E 1986 e teu en-dro an tu dehou e penn d’ar Stad C’hall hag hemañ da glask sioulaat an traoù. Kinniget e vo raktres Pons e 1986 o kinnig un doare referendum evit 1987.. Galvet e vo d’ar Boykot ur wech c’hoazh gant an FLNKS peogwir e vez nac’het anavezout ar bobl Ganak . Respont ar stad c’hall a voe sklaer: mont gant an talañ-arme hag e voe kaset da Galedonia Nevez 8000 soudard ( unan evit 7 melanesian) archerien, harzlammerien, crssed…

Etre 1984 ha 1988 e voe graet berzh gant an FLNKS en etrevroadel . Soutennet eo bremañ gant luskad ar broioù di-steudet; An ONU da embann ar gwir da Ganaki da vezañ emren ha dizalc’h.

Brezel an Aljeria e bihan

Dismegañset gant Bro C’hall met anavezet gant an ONU ne oa ket tu enebiñ ouzh an arme gall staliet ha niverus war o enezenn e vo dibabet stourm ingal ha dizehan dre stourmadennoù arouezel. Ar stourm evit an dizalc’hidigezh a yeas ivez, evel forzh peseurt stourm dieubiñ broadel e vefe , war du an etrevroadel. Istor lazhadeg mougev Ouvea e miz Ebrel 1988 a zo da vezañ priziet diwar an elfennoù-mañ: ur strourm arouezel evit boykot an dilennadegoù aet da lazhadeg trevadennel gant skoazell an arme gall.

D’an 22 a viz Ebrel e voe aloubet archedi Ouvea gant broadelourien Kanak. An tenn fuzuilh kentañ a voe gant un ofiser gall eus ar « garde civile » hag a lazhas ur stourmer kanak. Diwar neuze er fuzuilhadeg e voe lazhet pevar archer gall … ( ha n’eo ket dre gontell evel ma voe embannet gant Jacques Chirac er radio an deiz-se!) . 16 archer a voe graet prizoniad ha skoachet er mougevioù Ouvea.

Kerkent e voe lusket ur gwezhiad milourel  » Victor » da anv: 270 soudarded kaset war blas, nac’h e vo kevraouet un emglev, nac’het an hanterourien, jahinet evit gouzout e pelec’h e oa ar c’huzhadenn, …

19 kanak a vo lazhet ha daou soudard gall ivez, ar re gloazet a vo jahinet , ur c’hanak fuzuilhet e tro-kein… Ministr gall an armeoù, Jean Pierre Chevenement, a vo rediet da embann, en ur c’hinañ, « …e oa bet oberennoù hinienell zo kontrol da lezennoù ar brezel met ne oa ket awalc’h evit saotrañ enor an arme gall « .

« Trec’h-arme » an trevadennour gall e Ouvea a guzh e gwirionez ur faezhidigezh bolitikel. An FLNKS a gendalc’h gant e luganioù a dizac’houriezh, gant e strategiezh a stourm darsavel, amañ hag ahont. War an dachenn etrevroadel , e vo kunujennet Bro c’hall : ar Vroioù tro-dro, Samoa, Papoua Ginea-Nevez, Fidji … a c’houlenn e vefe un enklask etrevroadel hag a vo savet gant an ONU .

D’an 8 a Viz Mae 1988 e voe obidoù ar stroumerien kanak lazhet e Ouvea ha Jean Marie Tjibaoù a gemeras ar gaoz:

« Gant Lazhadeg kriz Ouvea e vo kreñvaet c’hoazh mennerezh ar bobl Ganak. An arc’hadurioù evit dizalc’hiezh Kanaki tremeno dreist d’an 8 a viz Mae. An Aotroù Poñs a zo e touesk bezierien pobl Ganak. Spi a zo ganin e vo ambrouget bep noz betek e varv gant damskeud merzherien Ouvea. Da viken e vo daonet. Pediñ a ran evit ma yafe d’an ifern. »

Serret e vez bepred an hentoù, ar geriadennoù, kendalc’h a ra ar chouanerezh darsavel . Bro C’hall, an trevadennerien, ar soudarded a ya d’ar poent-se gant ar reolataat (normalisation) par da hini gouzañvet gant Pobl Aljerian : Evezhaat monedone ar ganaked, furchadegoù er geriadennoù, « rastelladennoù », « atersadurioù kreñvaat » ( jahinerezh), preizhadegoù.. D’an 23 a viz Mae 1988 e voe drouklazhet ur c’hanak yaouank, Albert Poatyé e anv, gant ar « beredoù ruz » deuet da aloubin meuriad Paola e Pwei.

Bec’h war ar stad C’hall eus tu an etrevroadel kenkoulz hag war an enezenn, e voe rediet da glask sioulaat an traoù. Ar galdoched ivez, a fell dezho gounit amzer , ar pal gante a oa kaout ur strollad kanak a-enep an dizalc’hiezh.

Emglevioù Matignon : Ar pal « enframmañ » evit « mougañ »

D’ar 26 a viz Mezheven 1988 e voe sinet ur emglev kenetre an FLNKS , an enepdizac’hourien eus ar RPCR ( rassemblement pour la Caledonie dans la republique) hag ar Stad C’hall. Sañset int da grouiñ amveziadoù evit ur referendum diwar an emrenerezh a-benn 1998. An FLNKS a zo anavezet evit bezañ derc’houezour ar ganaked hag e vo krouet ter rannvro, div oute renet gant an dizalc’hourien goude dilennadegoù 1989.

Evit meur a strollad kanak e chom an emglev luziet: Mann ebet diwar-benn ar brizonidi politikel, ken nebeut all diwar goulennoù evit diouzhtu ar bobl ganak, met dreist-holl e vez kaset da re bell en amzer termen darevezh an dizalc’hiezh. Goude tri miz a dabut e vo sinet an emglev gant an FLNKS d’an 11 a viz Gwengolo 1988, met hep ar strollad FUKL( Talbenn Unvan Dieubiñ Kanaki) o terc’hel da lakaat en araok an dizalc’hiezh vroadel.

Ar c’hemperzh nevez a voe chalus awalc’h, pa ne oa houlek ( goulennoù diwar tro-kein an emglev, isemglev-kuzh..) ha d’ar 5 a viz Mae 1989 e voe lazhet Jean Marie Tjibabou ha Yeiwene Yeiwene gant ur stourmer eus Ouvea Djubelli Wea…Hemañ a gave dezhañ e oa bet gwerzhet pa ne vefe trubardet stourm evit an dizalc’hiezh.

E-kerz kendalc’h an FLNKS e 1990 ha da c’houde e 1991 e vo embannet an disfiziañs ouzh emglevioù Matignon, en ur embannet n’int nemet brizh-emglevioù da c’hortoz…

Pal sklaer ar Stad C’hall a zo gounit amzer, leuskel an traoù da vreinañ, adtapout ar galloud tamm ha tamm en ur gemmañ al lugañ a zizalc’hiezh da  » gwirioù ar pobloù henginidik », rannañ ar strolladoù kenetreze, hag eo gwir e vo komzet gant lod eus an FLNKS muioc’h-mui eus gwirioù ar pobloù henginidik eget eus dizalc’hiezh adalek an emglevioù Matignon… War an dro e klask ar Stad C’hall d’en em ingaliñ gant ar vroioù tro-dro d’an enezenn. Digarezioù ofisiel ha da heul un digoll a 7 milion dollard goude afer ar Rainbow Warrior kaset d’ar strad gant servijoù kuzh Bro C’hall e Zeland Nevez e 1986, Paouezet gant an taolioù aesa nukleel e Polinezia e 1996. Lobiing en ONU evit ma ne vefe komzet ken eus dizalc’hiezh ar bobl ganak met eus emrenerezh ur rann-vro…

Emglevioù nevez Noumea

E 1998, goude dek bloaz a emglevioù gant ar stad C’hall e voe poent muzuliañ ha priziañ an « araokadennoù ». Trec’h a voe ar Stad C’hall gant e strategiezh rannañ : Reiñ bod da lod er frammoù stadel nevez, ar re mañ o vont gant an trefoedajoù politikel, .. E pep dilennadeg adalek 1989 e vo disemglev kenetre ar strollad kanak, ar sindikad broadelour USTKE a yelo kuit eus an FLNKS e 1989 en abeg d’ur mont-a-dreuz politikel!

« Ebarzhiñ evit Mougañ » a voe pal ar c’hallaoued hag an trevadennourien hag a semblante bezañ tizhet. Kendalc’h a ra ar stad C’hall gant he folitikerezh a boblañ ha dont a ra pobl ganak bihanniverel da vat en he bro. War an dachenn ekonomikel ha sokial ne voe adkempouezadenn ebet.. Gwasoc’h marteze. Rannet eo an enezenn e div lodenn: trevadennerien pinvikik tro-dro da Noumea hag ar Ganaked rediet da chom pell oute, da vezañ evel arlezaded.

E miz Mae 1998 e voe sinet un emglev nevez . Pal an trevadennerien hag ar Stad C’hall a zo bepred ar meme hini gounit amzer, evit ne vefe ket ken komzet eus dizalc’hiezh met kentoc’h eus un doare gwirioù an dud henginidik. Eus tu ar ganakiz e faot dezho e vefe anavezet ez ofisiel ez eus eus ar Bobl Ganak, ne vefe kaset tud ken e Kaledonia nemet evit votiñ evit Bro C’hall, hag e vefe diskleriet sklaer ha fraez e vo votadegoù evit an dizalc’hiezh. Da eil renk an emglev e vez adveneget adarre eo ret reiñ en-dro an douaroù laeret d’ar ganaked, eo ret mat reiñ en-dro gwirioù ha galoudoù meret eus Pariz pe Noumea da Ganaki, eo ret da Galedonia Nevez kaout arouezioù o terc’hel kont eus ar ganaked ( anv , banniel, kan broadel, arouezioù war ar bilhiji-bank, ..). Skrivet e vo an emglev en un doare luziet, forc’hellek ha daouduek, un doare all da enebiñ ouzh an dizalc’hourien, kement hag e vo gwiraourien oc’h embann tra hag lod all ar c’hontrol !

Ugent vloaz goude emglevioù Noumea, an RIN ( Unvaniezh an Dizalc’hourien hag ar Vroadelourien) o vodañ an « Unvaniezh Galedonian », an « Dynamik Unitaire Sud » ha « Unvaniezh ar sindikadel al labourien hag ar gorvoidi » , da embann: « Al loden vrasañ eus ar stignadelloù n int ket bet kaset da benn, na zoken lakaet e pleustr, abalamour d’an travadennerien, d’an doare luziet ha daouduek an emglev, o leuskel war an dro ar Stad C’hall da gouleviañ diouzh e interestoù. Ar pal « adkempouezañ » el labourioù publik pe prevez, en deskadurezh, er yec’hed, er stummañ..n’eo ket bet tizhet, pell ac’hane. War an dachenn ekonomikel araokadenn ebet, kenderc’hel a ra ar Stad C’hall gant un ekonomiezh trevadennourel, diazezet diwar amzalc’h ouzh ar vro-benn, ouzh Pariz. An deiz hirie an digevatalder kevredigezhel a zo gwasoc’h eget biken evit ar ganaked. An identelezh Ganak n’eo ket anavezet er frammoù stadel. An enbroañ broudet gant ar stad c’hall en deus graet e vezomp bihannirevek en hor bro… Diwar an holl titouroù-mañ e embann kreñv an RIN eo ur c’hwitadenn, ul louzenn emglevioù Noumea! »

E 2016, e vo nac’het enskivañ 25 000 kanak war listenn an dilennadegoù ..Goude manifestadegoù ne vo aotret nemet 7000 oute da vont da votiñ…

C’hwec’h miz araok ar referemdum ec’h embanne Louis Kotra Uregei, prezidant ar Strollad Labourour: Evidomp-ni, keit e vo nac’het bezoud pobl Ganak ne c’hell ket bezañ ar referendum hini an emsavelañ… An trevadennerien a vo trec’h peogwir ez int nivesuroc’h, peogwir e vez nac’het da ganaked zo mont da votiñ. N’ouzon ket penaos envel ar votadeg met n ‘eo ket ur votadeg evit an emsavelañ!

Gounezet eo bet ar referendum gant an trevadennourien, evit brasañ plijadur ar prezidant Macron hag ar bolitikouiren gall eus forzh peseurt tu e vefent ar re-mañ o vont gant poeñsadennoù doare  » destin commun » pe « le vivre ensemble » … Ne bado ket … Ar Yaouankiz Kanak a zo en em sevel, ar pezh a zo ur souezh evit ar ganaked oc’h-unan. An trevadennour a zo deuet e Kaledonia Nevez evit an arc’hant aes hag e yelo kuit en-dro kerkent ha ma vo diaes ha diaesoc’h an traoù war an dachenn ekonomikel …Ar ganaked a chomo en o bro, hag e teuio o deiz !

Ur gentel evidomp ni Bretoned! Ar gouennlazhañ dre boblañ n’eo ket digoulzet amañ kenneubet !

IL ÉTAIT TEMPS ! par Patrice Perron

IL ÉTAIT TEMPS !

Enfin, en ce mardi 4 décembre, le président de la République Hexagonale a pris quelques décisions. Mais il ne les a pas annoncées lui-même. Sa Majesté est trop fière, trop orgueilleuse pour ce travail. Il a donc expédié le Premier Ministre au front pour dire ce qu’il compte faire afin de casser le thermomètre et nous endormir. Mais pas pour guérir le malade. D’autant plus, que pour être honnête, il faut admettre que les problèmes de chômage, de pouvoir d’achat et de qualité de vie ne datent pas d’aujourd’hui. Souvenez-vous : Jacques Chirac parlait de fracture sociale, Nicolas Sarkozy se proclamait président du pouvoir d’achat, et François Hollande ambitionnait d’inverser la courbe du chômage. On a vu les résultats Mais l’arrogance du président et la méthode de gouvernement ont fait exploser la marmite.

Dans les décisions annoncées ce mardi 4 décembre, il n’y a aucun recul réel, juste un renvoi à six mois, des mêmes mesures. Il y aura, bien sûr, des discussions, des rencontres, des tables rondes et tout le tintouin. Pour faire de la pédagogie, vous savez ce joli mot, très à la mode, en cette saison chaude.

Alors, pour ma part, même si j’ai bien compris qu’il s’agit uniquement d’un report de six mois, je veux participer, ne pas laisser les marcheurs du parlement et leurs relais locaux s’accaparer la parole dans les réunions publiques. Je veux m’assurer que les pauvres, les précaires, les vieux, les diésélistes, les ruraux, les classes moyennes et le péquin du coin, pourront la ramener, sans être victimes d’une censure par l’ironie, l’arrogance et le mépris, si souvent utilisés depuis dix-huit mois. Et puis, soyons optimistes, faisons le pari que de bonnes choses sortiront de ces assemblées de base, populaires, proches du terrain. Du moins, je l’espère.

Pour autant, aucun de nous n’est, ou ne doit être, dupe : le délai de six mois n’a aucun fondement pédagogique. Il s’agit juste de passer les élections européennes sans trop de dommages. Tout le monde l’a compris, même et surtout les gens de LREM. Laisser passer l’orage social pour éviter de prendre une raclée électorale.

Et le lendemain des élections, ce gouvernement remettra le couvert : un assortiment très épicé de taxes, contributions volontaires, désindexations des revalorisations, majorations de prix.

Mais, bien sûr, sans augmenter les impôts, qu’ils disent. À moins que dans un inattendu éclair de lucidité, ils abandonnent leurs funestes projets. Pour ma part, j’ai du mal à y croire.

Donc, reprenons des forces, restons vigilants, mobilisés, préparons le deuxième round d’après élections et, en même temps (sans moquerie évidemment), octroyons-nous un beau Noël. Pas riche d’argent, mais riche de dignité et d’honneur et, en plus, solidaire et vrai. Autour d’une palette bien chaude…

Patrice PERRON

4 décembre 2018.

NB : Si vous avez besoin de vaisselle pour le réveillon, vous savez à qui demander un petit coup de main. N’hésitez pas, Jupiter se fera un plaisir de vous louer des assiettes.

Propulsé par WordPress. & Woo Themes
Site réalisé par Agence web PDS